Article de presse sur l'Atelier dans l'Avenir

Dans son édition du 19 mars 2014, le journal l'Avenir consacre un bel article à l'Ateliers des Enduits :

"L'atelier des enduits" séduit

par Sabine Lourtie (l'Avenir)

NANDRIN - Gérald Nicaise lance à Nandrin «L’atelier des enduits». Des stages de plafonnage, d’enduisage et de fixation. Pour apprendre les bases.

Son «Atelier des enduits» est lancé depuis septembre dernier. Et déjà les stages affichent complets. Le concept de Gérald Nicaise fait fureur dans le Condroz. «Chaque samedi, explique-t-il, j’encadre cinq à huit personnes». Le Nandrinois s’était pourtant destiné à une carrière de bureau, comme comptable, avant de faire un virage à 180 degrés, il y a 17 ans. Il quitte son emploi à la banque et se lance dans le plafonnage. «Je venais d’acheter une maison à retaper. Et j’ai commencé à plafonner. Je suis tombé amoureux de cette profession.» Il s’est formé au Forem pendant neuf mois, a enchaîné les chantiers comme ouvrier puis s’est lancé à son compte avant de décrocher un diplôme de formateur. «J’ai ensuite permuté vers l’artisanat en suivant d’autres formations à Paix-Dieux à Amay et à Avignon au centre européen en réhabilitation du patrimoine. J’ai appris les techniques du badigeonnage, de l’enduisage à la chaux, au Mortex, à l’argile…»

Avec autant de cordes à son arc, Gérald veut désormais transmettre son savoir-faire aux particuliers, à ceux qui veulent se lancer chez eux, dans un chantier. Son «Atelier des enduits», il l’a aménagé dans son habitation, route du Condroz, près de la discothèque du Monastère. «J’ai installé un petit centre de formation doté de plusieurs espaces chantiers où les stagiaires se retrouvent en situation réelle, dans une douche, sur un plan de travail, sur des plaques».

Les ateliers sont 100% axés sur la pratique. «Les stagiaires sont immédiatement plongés dans le vif du sujet. Après une dizaine de minutes d’explication, on se lance… Chaque stagiaire est mis en situation réelle adaptée à son niveau et à son projet.» En quelques heures ou une journée, le tour est joué. «Les élèves peuvent se lancer chez eux.»

Stage « Bricol’girl »

Ce qu’il propose, trois fois par mois: des formations au plafonnage, au cimentage et aux autres techniques d’enduisage telles qu’argile, Mortex, chaux. Et pour celles qui n’en touchent pas une en bricolage, il y a une formation spécialement dédiée aux dames: forage et fixation. «Et ce n’est pas du tout macho, insiste Gérald. Au contraire. De plus en plus de femmes doivent se débrouiller seules dans leur maison pour pendre un cadre, une tenture, une étagère. Plutôt que d’appeler un voisin ou un beau-frère, on leur donne les bases. On démystifie la visseuse, la foreuse, les chevilles, les forets, les différents supports…»

Et le prochain module est tout proche, ce 3 avril. En six mois, l’Atelier des Enduits a déjà proposé 15 formations et accueilli une soixantaine de personnes. «Il y a une réelle demande pour le self-made», assure Gérald.

Les jeudis en soirée et les samedis en journée. Route du Condroz 229 à Nandrin. www.atelier-des-enduits.be

Lire l'article sur le site de l'Avenir